Le cycle de mue

Les poils poussent par phases. Lorsqu’ils atteignent une certaine longueur, déterminée par le profil génétique de l’animal, leur croissance s’arrête. Un cycle se compose de quatre phases : croissance, régression, repos et chute.

Au cours de sa phase de croissance (1), le poil se développe et sort du follicule. Il passe ensuite par une phase de régression (2) où il s’arrête de pousser. La phase de repos (3) annonce la mort du poil. Celui-ci se détache, puis tombe très facilement, notamment pendant le toilettage. Après la phase de chute (4), la croissance reprend (1).

Le cycle de pousse des poils a donc un impact direct sur leur chute.

Ce cycle est ininterrompu chez les chiens, chats et lapins, mais plusieurs facteurs influent sur la quantité de poils perdus par l’animal et sur les périodes d’accentuation de la mue.

La plupart des animaux connaissent une mue complète au printemps et à l’automne. La période exacte du phénomène dépend de la durée du jour et de la température, mais également des hormones de l’animal, ce qui explique pourquoi les chiennes ont tendance à perdre davantage de poils au début des chaleurs alors que celles stérilisées en perdent tout au long de l’année. Toutefois, le pelage de certaines races, telles que les caniches, pousse sans discontinuer. Dans la mesure où ces animaux ne subissent pas de mue saisonnière, ils perdent beaucoup moins de poils, lesquels doivent donc être régulièrement coupés voire tondus, à l’instar de ceux des terriers de chasse (par ex. Airedale et Fox terriers), chez qui la mue a disparu.


Redémarrez votre recherche de produit ?

Welkom bij 8in1 België / Bienvenue sur 8in1 Belgique